GTranslate

Français العربية 简体中文 繁體中文 English Deutsch עִבְרִית हिन्दी Magyar Italiano 日本語 한국어 Polski Русский Afsoomaali Español ไทย Türkçe Cymraeg Yorùbá Zulu

Légendes du Burkina Faso

Les légendes du Burkina Faso ?

                 Les peuples voltaïques occupaient au sud du fleuve Niger une zone s’étendant du sud de l’actuel Mali aux confins du Nigéria. Parmi ces peuples seuls les Mossi et les Gourmantché ont formé des Etats durables. Les autre sont restés organisés en petites communautés jusqu’à l’époque coloniale. C’est notamment le cas des Sénoufo et des Gourounsi. La seule légende dont nous disposons actuellement est celle des Mossi. Et cette légende raconte que des cavaliers venus de l’Est semblent s’être installés parmi les populations voltaiques du Nord de l’actuel Ghana et ont fondé trois royaumes : le royaume de Dagomba, le royaume de Mamprussi et le royaume de Nanumba.

La légende nous dit qu’au cours d’une guerre, la fille du roi de Dagomba, la princesse Yenenga aurait été amenée très loin dans le foret par son cheval (oued raogo en mooré) devenu furieux d’un coup. De là, elle rencontre un chasseur d’éléphants nommé Rialé et aurait eu un fils. Ils donnent à l’enfant comme nom Ouédraogo qui signifie littéralement cheval mal ou étalon en mémoire de son cheval qui l’a permis de rencontrer Rialé.Ouédraogo serait donc l’ancêtre légendaire des Mossi.

Son fils Oubri aurait crée un royaume plus tard le royaume de Ouagadougou aujourd’hui capitale du pays.Yadéga, petit fils d’Oubri fonde le royaume de Yatenga au nord du pays dont le chef lieu aujourd’hui est Ouahigouya. Dans les royaumes de Ouagadougou et de Yatenga, les conquérants conservèrent le pouvoir politique mais ils s’allièrent aux autochtones dont ils adoptèrent la langue. C’est de cette association que nait le peuple des Mossi.

 

Free Joomla! template by L.THEME