GTranslate

Français العربية 简体中文 繁體中文 English Deutsch עִבְרִית हिन्दी Magyar Italiano 日本語 한국어 Polski Русский Afsoomaali Español ไทย Türkçe Cymraeg Yorùbá Zulu

Cités impériales au Burkina faso

Article 5.4.11

Cités impériales

L'histoire du Burkina Faso est marquée par de nombreux royaumes qui l'ont forgé et dont la survivance aujourd'hui se traduit beaucoup plus par les cérémonies rituelles que par la magnificence de palais royaux . Des royaumes, l'on peut citer entre autres villes.

  • Ouagadougou  : Fondée par les Nionnionsé au XI e siècle sous le nom de Kombemtinga "terre des guerrier" . Ouagadougou fut le nouveau nom donné par Naba Oubri en 1441, à Kombemtinga. Le Palais du Mogho Naba n'est pas ouvert au public ; par contre celui-ci peut assister à la cérémonie du  Faux départ » chaque vendredi matin. Le Mogho Naba peut également accorder des entrevues, entouré de tous ses ministres que sont le Larlé Naba, le Baloum Naba, le Gounga Naba, le Ouidi Naba et le Kamsaoghin Naba. Ouagadougou est devenue une ville moderne, capitale du Burkina Faso. Quelques vestiges de ce passé glorieux subsistent encore, le Moro Naba jouit d'un pouvoir spirituel et moral et il est très écouté et consulté sur les grandes questions intéressant le pays.

  • Tenkodogo  : Premier royaume mossi, il fut le point de départ de l'épopée mossi sur le territoire burkinabè. En effet, créée par OUEDRAOGO, Tenkodogo ''Terre ancienne'', reste et demeure la patrie mère de la grande famille des mossi et des gourmantché. De ce passé glorieux, Tenkodogo n'a malheureusement pas conservé des vestiges. on peut voir le mausolée de Naba Zoungrana, ou assister à deux (2) grandes cérémonies que sont le ''Nabasga'' et le ''Moss Raré'' qui sont des manifestions rituelles ou le Tenkodogo Naba apparaît et dirige les rites traditionnels.

  • Ouahigouya  : Capitale du royaume du Yatenga, Ouahigouya ''venez, prosternez-vous devant moi'' supplanta Gourcy crée par Yadega qui à partir de cette base, fit la conquête de tous les villages voisins et transféra la capitale de ce royaume à Ouahigouya. Le fondateur du royaume du Yatenga était un frère du Moro Naba de Ouagadougou, Koumdoumyé, qui dut se résoudre à quitter Ouagadougou après avoir été évincé du trône. De cette belle épopée, quelques vestiges dont la place Naba Kango, le Palais Royal du Yatenga, les tombes des rois du Yatenga, le rond point Naaba Tigré à Ouahigouya et le mausolée de Naaba Yadéga à Gourcy.

  • Bobo-Dioulasso  : capitale du royaume de Gouïriko fondé au XVIII e siècle par Fama OUATTARA. Les OUATTARA vont imposer leur domination sur les peuples autochtones, résister aux Traoré du royaume du Kénédougou, mais affaiblis, capituler devant les troupes coloniales à la fin du XIX e siècle. Bobo est aujourd'hui la deuxième ville du Burkina Faso et sa capitale économique. Les mausolées de la princesse Guimbi Ouattara (Bobo-Dioulasso) et de Tiéfo Amoro (Noumoundara), le vieux quartier Dioulasso ba (Bobo-Dioulasso) sont les sites à visiter. L'un des sites historiques est la mosquée où pria Samory Touré et la maison du premier ancêtre des bobo.

  • Ouahabou  : Ce petit village sur la route Ouaga-Bobo, fut la capitale au XIX e siècle du royaume de Ouahabou, crée par Mamadou Karantao en 1850. ce royaume annexa, à partir de Boromo, les peuples Kô, Bwaba. Il tenta de s'imposer aux Lobi et Dagari, mais en vain. Ce fut un royaume très islamisé et l'un des temoins vivants est la célèbre mosquée de Ouahabou, à l'architecture soudanienne marquée par son minaret effilé, hérissé de pieux de bois, piliers et pinacles en forme d'obus et surmonté d'oeufs d'Autruche, le tout en banco, à l'image des mosquées de Djenné, de Tombouctou (au Mali) ou d'Agadès (au Niger).

  • Fada N'Gourma  : Pama fut la capitale du royaume Gourmantché au XIII e sous Diabo Lompo. Pama, trop proche de la frontière du Togo, était perpétuellement menacé par les Tomba du Togo et les Barèba du Bénin qui finissent par raser la ville. Yendabri transfère son quartier général de Pama à Fada N'Gourma qui restera la capitale du royaume. Fada reste le siège de la chefferie supprême des Gourmantché. L'intronisation du roi est l'occasion de cérémonies propres à la région du Goulmou. Les tombes des rois du Gulmu, le baobab portant les empreintes des sabots d'un chevalier sont les plus importants vestiges que l'on peut voir à Fada N'Gourma, tandis qu'à Pama, le visiteur peut voir les tombeaux des chefs Gourmantché et le rocher portant les traces des pieds de Diaba Lompo

 

Free Joomla! template by L.THEME