GTranslate

French Arabic Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) English German Hebrew Hindi Hungarian Italian Japanese Korean Polish Russian Spanish Thai Turkish Welsh

ACP World China - Africa

ACP Canada Savadogo

Les tyefo, gouin, samo, écrit par un ethnologue étudiant mossi

Article 5.7.20 Les Tyefo.

Ils font partie des populations les plus anciennement installées. Les Tyéfo vivent aujourd’hui au sud-ouest du pays, dans la localité de Sidéradougou, près de Banfora. En tant que groupe minoritaire, les Tyefo se sont assimilés à leurs voisins.

 

Article 5.7.21 Les Gouin.

Les Gouin vivent à l’extrême sud du pays, dans la région de Sindou et de Banfora. Ils seraient d’origine commune avec les Turqua.A la fin du 18ème siècle, les Gouin et les Turqua en contact avec les Lobi dans le Ghana actuel quittent ce pays et s’installent près de la Léraba.Ils se séparent dans la région de Soub-Kaniédougou et les Gouin s’établissent dans la plaine dans leur territoire actuel. En effet, Banfora a été fondée par les Dyana, une famille gouin.Les Gouin sont des artisans émérites et ils réalisent leurs multiples productions en saison sèche, après les récoltes. Les Gouin se rangent également dans la catégorie des sociétés à organisation lignagère ou segmentaire.

 

Article 5.7.22 Les Samo

Les Samo vivent au nord-ouest du Burkina Faso, dans les localités de Tougan, Toma et Pana.Leur installation sur le territoire du Burkina Faso s’est fait par vague successive de migrations provenant du Mandé entre le 13ème et le 18ème siècle. Leurs voisins culturels sont les Dogon, Marka, Dafing et Mossi. On distingue les Samo du sud qui vivent à Toma et ceux du nord vivant à Tougan.Les Samo du sud parlent le maka et ceux du nord le matia ; mais en réalité, il n’existe pas de différence linguistique en tant que telle entre les Samo car les deux groupes se comprennent en terme de langue. Ils sont des cultivateurs sédentaires. Chez les Samo, l’une des fêtes la plus belle est celle de la « pluie ».En effet, les Samo se couvrent de coquillages et dansent à la fin de la saison sèche pour faire revenir la pluie. Ils ne connaissent pas de pouvoir centralisé, détenu par un chef car les Samo sont organisés en communauté villageoise.

 

L’habitat samo

Il se présente sous la forme de petites concessions entourées de bâtiments en terre, carrés ou circulaires. Les greniers en revanche, d’une extraordinaire architecture, sont autant de cubes tronqués et percés d’une structure en bois apparente. Dans certains villages, ces greniers ont été regroupés et forment des ensembles de plusieurs dizaines d’édifices.

 

 

Friendly University

Youths Books Musics

Free Joomla! template by L.THEME