GTranslate

Français العربية 简体中文 繁體中文 English Deutsch עִבְרִית हिन्दी Magyar Italiano 日本語 한국어 Polski Русский Afsoomaali Español ไทย Türkçe Cymraeg Yorùbá Zulu

Les peuples mosis au Niger

4.1.8 Les mosi du niger
Si nous suivons l’ordre chronologique, nous retrouvons les Mosi de la
boucle du Niger à l’époque de Mansa Kanku Mūsā (1312-1337), les événements
correspondants étant cette fois rapportés par le Ta’rīkh al-Sūdān.
Le célèbre passage relatif à la prise de Tombouctou par les Mosi mérite
d’être cité in extenso : « C’est, assure-t-on, le sultan Kanku Mūsā qui fit bâtir
le minaret de la grande mosquée de Tombouctou, et ce fut sous le règne
d’un des princes de sa dynastie que le sultan du Mosi, à la tête d’une forte
armée, fit une expédition contre cette ville. Saisis d’effroi, les gens de Melli
prirent la fuite et abandonnèrent Tombouctou aux assaillants. Le sultan du
Mosi pénétra dans la ville, la saccagea, l’incendia, la ruina et, après avoir fait
périr tous ceux qu’il put atteindre et s’être emparé de toutes les richesses
qu’il trouva, il retourna dans son pays3
. » La prise de Tombouctou par les
Mosi est généralement située vers 13374 : ainsi, près d’un siècle après avoir
menacé Gao, non seulement ce peuple guerrier n’a pas quitté le devant
de la scène, mais encore sa puissance semble s’être accrue. À partir de son
énigmatique pays, le « sultan » des Mosi lance des expéditions lointaines,
attaque des villes importantes et, peut-on penser, bien défendues, ce qui
suppose un potentiel considérable en hommes, en chevaux et en armes.
C’est encore dans le Ta’rīkh al-Sūdān qu’il est question d’un raid contre
Benka (ouest de la boucle du Niger, en amont de Tombouctou), qui semble
1. J. Rouch, 1953, p.174, note 13.
2. M. Katī, trad. franç. Delafosse et Houdas, 1913, pp. 333-334.
3. Al-Sa˓dī, trad. franç. O. Houdas, 1898, pp. 16-17.
4. C. Monteil, 1929, pp. 414-415.
peuples et royaumes de la boucle du niger et du bassin des volta
pouvoir être situé peu avant 1433-1434, année de la prise de Tombouctou
par les Touareg5 : un siècle a encore passé et les Mosi demeurent toujours
aussi menaçants. De l’expédition contre Benka, Rouch6
fait, fort vraisemblablement, un épisode entre d’autres d’une série d’actions contre la région
des lacs.

Nous en arrivons à la période la moins mal connue de l’histoire des Mosi
septentrionaux, celle qui correspond aux règnes de Sonnī ˓Alī et d’Askia
Muḥammad, dont il est question dans les deux Ta’rīkh dont les références se
complètent les unes les autres.

 

Tags:

Free Joomla! template by L.THEME