Publicité Vidéos ACP

Publicité Vidéos ACP (2)

De l’indépendance à nos jours, Burkina Faso

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Article 5.5.6

De 1959 à 1966 on assiste à la 1ère Republique.Maurice Yaméogo entreprit de nombreuses actions tant au plan national qu’international. Parmi celles-ci on peut retenir l’admission du pays à l’ONU le 20 septembre 1960 ;la signature des accords de coopération avec la France le 24 septembre 1960 ;la visite du pape Jean 23 au Vatican en avril 1962.Cependant au plan national on assiste à la suppression du multipartisme, la répression des syndicats etc. La gabegie budgétaire, l’instauration du parti unique, la répression des syndicalistes et les mesures d’austérité imposées aux travailleurs ont au conduit au soulèvement populaire du 3 janvier 1966 entrainant sa chute et la fin de la 1ère République.

De 1966 à 1970 on a un Gouvernement Militaire Provisoire(GMP) dirigé par le lieutenant colonel Sangoulé Lamizana.

De 1970 à 1974 la réapparition des partis politiques et les élections législatives de décembre 1970 marquent la naissance de la 2ème République. Cependant suite au dysfonctionnement de l’appareil étatique on assiste au putsch du 8 février 1974.Le président Lamizana dissout l’assemblée nationale mettant à la 2ème République.

De 1974 à 1978 deux gouvernements composés en majorité de militaires se succèdent : le Gouvernement de Renouveau National 1 et 2 (GRN1 & GRN2)

De 1978 à 1980 c’est la 3ème République couronnée par les élections législatives du 30 avril 1978 et l’élection présidentielle du 14 mai 1978.Cette élection présidentielle abouti à un 2nd tour le 28 mai opposant le président Lamizana à Macaire Ouédraogo. Lamizana l’emporte et prête semant le 22 juin .Mais la situation socio politique et économique se traduisant par la lassitude des citoyens vis-à-vis des jeux politiques ,les promesses électorales non tenues allait entrainer au coup d’état sans effusion de sang du colonel Saye Zerbo le 20 novembre 1980 mettant fin à la 3ème République. Saye Zerbo mit en place le Comité Militaire de Redressement pour le Progrès National(CMRPN).

Le 7 novembre 1982 suite à des dissensions entre les membres du CMRPN qui s’expliquent entre autre par des querelles de génération entre colonels et commandants, on assiste de nouveau au coup d’état du médecin commandant Jean Baptiste Ouédraogo qui instaure donc le Conseil de Salut du Peuple(CSP).

Après la prise du pouvoir par le CSP, on assiste également à des conflits de génération opposant cette fois ci les commandants aux capitaines. En effet les commandants étaient représentés par Jean Baptiste Ouédraogo et Somé Yorien Gabriel. Ils étaient considérés comme des conservateurs et ils souhaitaient un retour à une vie constitutionnelle normale. De l’autre coté les capitaines étaient représentés par Thomas Sankara, Blaise Compaoré, Boukari Lingani et Henri Zongo.Ils étaient considérés comme des progressistes voire des révolutionnaires, influencés par le marxisme léniniste.

C’est ainsi qu’on a assisté au coup d’état du capitaine Thomas Sankara le 4 aout 1983.Somé Yorien Gabriel et Fidèle Djébré (commandant de Dédougou) sont exécutés. Thomas Sankara instaura le Conseil National de la Révolution(CNR).Le 4 aout 1984 la Haute Volta est rebaptisée Burkina Faso.

Le régime est révolutionnaire ; et comme tous les régimes de ce type il connut de nombreuses contradictions qui finirent par avoir raison sur le CNR à l’occasion des dramatiques évènements du 15 octobre 1987.Blaise Compaoré prend le pouvoir. Le 2 juin 1991 il organise le la vie constitutionnelle et organise les élections présidentielles qu’il remporte le 1er décembre de la même année. Cette date marque le début de la 4ème République avec un régime démocratique dont Blaise s’attèle à renforcer jusqu’à nos jours.

 

QUEQUES GRANDES DATES MARQUANTES DE LA 4ème REPUBLIQUE

24 mai 1992 : élections législatives, mise en place de l’assemblée des députés du peuple dont le mandat est de 5 ans.

12 février 1995 :élections municipales.

17 avril 1997 : élections législatives.

7 mai 1998 : création de la commission électorale nationale indépendante(CENI).

15 novembre 1998 : élection présidentielle remportée par Blaise pour un mandat de 7 ans.

1er juin 1999 : formation du collège des sages comprenant les anciens chefs d’état, les autorités coutumières et religieuses et des personnes ressources. La mission du collège était d’examiner les crimes impunis résultant de la violence politique de 1960 à nos jours, et de promouvoir la réconciliation nationale et la paix sociale.

11 avril 2000 : révision de la constitution par l’assemblée nationale ; la durée du mandat présidentiel est ramenée à 5 ans au lieu de 7 ans.

5 mai 2002 : élections législatives

13 novembre 2005 : élections présidentielles remportées par Blaise

2010 : élection présidentielles remportées par Blaise.

2 décembre 2012 : élections législatives et municipales couplées. Le CDP qui est le parti au pouvoir remporte la majorité des sièges à l’assemblée et dans les communes.

 

Vidéos ONU Femmes

Diaporama

Friendly University

Free Joomla! template by L.THEME