GTranslate

Français العربية 简体中文 繁體中文 English Deutsch עִבְרִית हिन्दी Magyar Italiano 日本語 한국어 Polski Русский Afsoomaali Español ไทย Türkçe Cymraeg Yorùbá Zulu

les nilotes, afrique ancienne

Article 3.1.29 Les Nilotes, afrique ancienne

A l’est du lac Victoria, la prédominance des premiers agriculteurs a d’abord été remise en cause par les Nilotes méridionaux, qui commencèrent à se

déplacer vers le sud, à partir des régions de la frontière entre l’ Ouganda et le Soudan, vers le milieu du Ier millénaire avant l’ère chrétienne, et qui doivent

être considérés comme les créateurs de la tradition archéologique d’ Elmenteita15. Les Nilotes méridionaux s’implantèrent dans les zones plus élevées

situées sur la bordure ouest du centre de la Rift Valley au Kenya, intégrant dans leur société une population considérable de Kushites méridionaux et

nouant apparemment des liens économiques étroits avec des communautés de chasseurs-cueilleurs des franges forestières de la Rift Valley et avec les

communautés plus purement pastorales de Kushites méridionaux qui continuaient à occuper le fond de la vallée16. Les chasseurs devaient leur fournir

des produits comme du miel, de la cire d’abeille et des peaux, tandis que les éleveurs de la Rift Valley devaient échanger avec eux du bétail contre des

céréales. Au VIIe siècle de l’ère chrétienne, les Nilotes méridionaux avaient engendré deux sociétés distinctes, les Pré-Kalenjin, au nord des monts de

Mau, et les Tato — dont les Dadoga actuels sont issus — au sud de cette chaîne. Au début, les Tato semblent s’être concentrés sur les hautes terres

de Loita avant de se répandre à une époque plus tardive, mais antérieure à 1100, vers le sud-est dans l’ancien pays asa de la steppe masaï17.

 

 

 

 

Free Joomla! template by L.THEME