GTranslate

French Arabic Chinese (Simplified) Chinese (Traditional) English German Hebrew Hindi Hungarian Italian Japanese Korean Polish Russian Spanish Thai Turkish Welsh

ACP World China - Africa

ACP Canada Savadogo

HARMATTAN7SPORTS

Les lieux animaliers et musées du Burkina faso

Article 5.4.23 Le musée de Manega.

Manega est une ville situées à quelque km au nord de Ouagadougou, sur la route de Kongoussi.La cité est en effet à la fois une chefferie traditionnelle, un lieu mystique une exposition de sculpture en plein air, un musée ethnologique et un centre d’échanges où toutes les cultures se croisent.

Article 5.4.24 Les Caïmans sacrés de Sabou.

Situé à une vingtaine de km au sud de Koudougou, Sabou est célèbre par sa mare aux caïmans sacrés. Selon les anciens : « il y a bien longtemps, un chasseur mossi s’égara en brousse dans la région de Sabou, petit village situé sur la route de Ouagadougou-Bobo.Accablé par la chaleur et la soif, il tomba évanoui. Il serait mort si un caïman passant par là ne lui avait pas humecté les lèvres d’un peu d’eau pour le ranimer et conduit vers le marigot tout proche de Sabou. Depuis, les habitants de la région ne chassent plus de caïman mais le vénère comme un dieu ».Si cette histoire racontée par les habitants de Sabou est vraisemblablement une légende, en revanche, les caïmans sacrés sont bien vivants et batifolent dans les eaux de la mare de Sabou.

Article 5.4.25 Les Pics de Sindou.

Situé à 52 km à l’ouest de Banfora, cette superbe pièce montée est bien connue des géographes et des géologues. Elle est le résultat d’un long processus d’érosion, qui en travaillant les masses de grès a isolé de haut piliers coniques aux sommets effilés. L’histoire géologique de ce massif de grès se perd dans la nuit des temps. Depuis des millions d’années en effet, le sol très ancien du Burkina Faso a subi lent travail de sape de l’érosion qui a raboté tous les reliefs. Seules ont pu résister des roches dures comme le grès, qui ont jailli du sol pour former ces falaises et escarpements, au fur et à mesure que tous les terrains plus meubles étaient déblayés par la nature. L’image des pics du Sindou ressemble à une immense forteresse délabrée.

Article 5.4.26 Le Parc national «W ».

Le nom de ce parc provient de la forme alambiquée dessinée par les méandres du fleuve Niger, formant une frontière au nord-est du parc. S’étendant sur plus d’un million d’ha, le parc W est à cheval sur trois pays d’Afrique de l’Ouest : Bénin, Niger et Burkina Faso. Par sa taille, le parc est un des grands parc d’Afrique, qui présente l’intérêt majeur de renfermer en son sein une faune variée : environ 50 espèces d’animaux des savanes et 450 espèces d’oiseaux.

Article 5.4.27 Les sculptures sur granite de Loango.

Le site de Loango est situé sur la route de Ziniaré.C’est un véritable jardin de sculpture en plein air. Le début des sculptures remonte en 1989.En 2010 les sculptures réalisées étaient au nombre de 200.

 

Article 5.4.28 Le centre international d’artisanat d’art.

Il est situé près de la place des Nations-Unies.Ce centre regroupe une sélection d’artistes et d’artisans reconnus dans le travail du bronze, de la sculpture sur bois et sur pierre, du batik, etc.Il contient également une galerie d’exposition avec boutique de vente.

Article 5.4.29 Le village artisanale.

Situé près du SIAO, il est ouvert toute l’année.Sa création est le fruit de la coopération entre le Burkina Faso et le Grand-Duché de Luxembourg.On y rencontre en plein travail de création des tissérands, vaniers, teinturires, maroquiniers, luthiers, ébénistes, sculpteurs, peintres, ferblantiers, forgerons, bronziers, potiers, céramistes, bijoutiers, etc.

Article 5.4.30 Le musée de la musique.

Il est localisé à Ouagadougou en face du lycée Philippe Zinda Kaboré.Il s’agit d’une construction expérimentale en terre stabilisée.Le contenant est aussi intéressant que le contenu.Voûtes et coupoles de brique imbriquées les unes aux autres sont une magnifique démonstration de la richesse architecturale qui peut être obtenue avec la terre par des méthodes de mise en œuvre traditionnelles utilisées depuis l’Afrique du nord jusqu’au Soudan sahélien.Il recelle une collection d’instruments traditionnels regroupés par familles : membranophones (tambours, tam-tams), aérophones (flûtes, sifflets, trompes), cordophones et idiophones.

Article 5.4.31 La fonderie Dermé.

Elle se situe à Ouagadougou sur l’avenue de la cathédrale.La famille

Dermé, maîtres bronziers de pères en fils, travaillait jadis pour les rois.Aujourd’hui, ils sont plus d’une cinquantaine à travailler le bronze selon la technique ancestrale du moulage à la cire perdue.

Article 5.4.32 Les crocodiles sacrés de Bazoulé.

Ils se trouvent à quelques km de Ouagadougou dans le département de Dassouri.

Article 5.4.33 Le village d’Ouri.

C’est un village situé au sud-ouest de Ouagadougou.Les Konaté, sculpteurs de masques et forgerons ont fait la renommé de ce village.La petite mosquée en banco qui s’y trouve est aussi typique de l’architecture religieuse soudanaise.

Friendly University

Youths Books Musics

Free Joomla! template by L.THEME